La forêt de Brocéliande telle que nous la connaissons aujourd’hui se situe entre les départements du Morbihan et d’Ille-et-Vilaine. Sublime et intacte écrin de nature, l’endroit regorge de mythes issus de la littérature arthurienne. C’est au 12è siècle que la forêt apparait pour la première fois, dans le roman le « Chevalier au lion » de Chrétien de Troyes. Jusqu’au 19è siècle, les auteurs attribuent différentes réalités géographiques à cette forêt mythique. Aujourd’hui encore, le mythe se perpétue en Forêt de Paimpont donc, où l’on peut trouver de hauts lieux énergétiques comme l’Arbre de Ponthus ou d’autres très féériques comme le miroir aux fées.  

Le Hêtre de Ponthus

C’est un impressionnant arbre séculaire de 4m de circonférence et aux branches tentaculaires situé près de la fontaine de Barenton. La légende raconte qu’il est le gardien des ruines du château du chevalier de Ponthus détruit en 1372 par l’armée de du Guesclin. Agé de plus de 300 ans, l’arbre n’est indiqué sur aucune carte, aucune pancarte sur le site n’indique non plus sa présence car il est situé sur un terrain privé. Depuis 2012, l’environnement du bel arbre a complètement été modifié. Habituellement protégé par une forêt d’épicéas, celle-ci est depuis, entièrement rasée suite à une infestation d’insectes. Désormais l’arbre séculaire est visible depuis le bourg de Concoret, sur le haut de sa colline. Un changement notable pour cet arbre resté si longtemps caché du regard des hommes.

Le Miroir aux Fées

À l’inverse de l’arbre de Ponthus, le miroir aux fées se situe dans une zone particulièrement connue de la forêt. C’est un lac qui se situe à l’entrée du Val sans Retour, à proximité, d’un autre arbre bien connu de Brocéliande : L’Arbre d’Or. Le nom du Miroir aux fées vient du fait qu’en ces temps lointains, la forêt était si dense que le vent ne pouvait effleurer la surface de l’eau, rendant la surface de l’eau aussi lisse qu’un miroir. La légende raconte encore que 7 fées, toutes sœurs, y avaient élu domicile. Elles font à ce moment serment de ne plus jamais se montrer aux hommes. Mais un jour, la cadette brise le pacte et se montre à un cavalier venu s’abreuvoir. Afin de protéger leur secret, les 6 sœurs assassinent le cavalier. De rage, la cadette égorge ses 6 sœurs pendant qu’elles dorment. La légende raconte que pendant 7 jours, le sang des fées s’est répandu dans les eaux de la vallée tournant leur couleur en un rouge pourpre. En réalité, cette couleur provient du schiste rouge présent dans cet endroit !

Un autre bijou de la région: l’île de Groix est sans conteste à visiter !